Nous promettons selon nos espérances, et nous tenons selon nos craintes.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionRèglement

Partagez | 
 

 Attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Jewel
Majordome privé
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26 ans
Nom du Deamon : Fallen
Forme définitif-Préféré : Loup blanc
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Attente   Ven 25 Aoû - 17:59

Le doux bruissement du vent résonnait à ses oreilles. Pas un chant d’oiseau à cette heure tardive, mais le chant des arbres était tout aussi beau. Il entendait le son magnifique que produisaient les feuilles, encore vert en cette saison, lorsqu’elles se frottaient l’une à l’autre au rythme caressant de la brise du soir.
Accoudé à la fenêtre ouverte du bureau, il attendait patiemment celle qu’il servait depuis l’ouverture du collège. Qu’elle soit bien ou pas, cela lui importait peu. Il n’avait pas à juger l’attitude de son employeur envers lui, il était là pour servir et non pour juger. D’ailleurs, cela faisait bien longtemps qu’il ne prenait même plus la peine de juger les gens.

<< Quand cesseras-tu d’être aussi mélancolique ? >>

Ethan tourna la tête, légèrement. La louve blanche était assise à ses pieds et avait relevé la tête afin de le voir. Il ne l’avait pas entendue arriver. Il y a encore peu de temps, elle était encore assoupie près de la porte, il en était certain.

<< Lorsque tu cesseras de me surprendre tout le temps ainsi. >>

Il lui sourit avec douceur. Fallen était bien la seule personne, car c’est ainsi qu’il la considérait, à qui il pouvait sourire ainsi. Car cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus affiché un seul sourire en société. Même à Mademoiselle Sirka, une jeune femme bien sous tout rapport. Non, jamais plus il n’avait sourit, depuis l’instant où il avait trouvé sa mère morte sur le carrelage gris de leur maison.

<< Pourquoi n’y a t’il qu’a moi que tu souris ainsi ? >>
<< Parce que tu es la seule qui me donne cette envie, Fallen. >>

Ils se fixèrent encore un long moment. Lui fixant les prunelles dorées et elle les prunelles noires. Elle était belle, si belle. Cela, il se l’était souvent dit. Fallen était une louve superbe, tout comme le silencieux Black, le loup de feu sa mère. A cette pensée, il détourna les yeux du daemon, qui baissa doucement la tête, une lueur peiné dans les yeux.

<< Je n’aime pas te voir ainsi >>

Et il sut que même s’il répondait, elle ne dirait plus rien. Elle était ainsi, une fois qu’elle s’était tu, elle ne dirait plus rien. Rarement il commençait à parler. C’était toujours elle qui s’insinuait dans sa tête pour lui faire part de ses pensées. Cela avait toujours été comme ça, et il n’en avait jamais souhaité le contraire. Ainsi, le mystère qui les entouraient, lui et son daemon, était on ne peut plus complet et impénétrable.
Il recula, de sorte à se retrouver juste devant le bureau. Il je ta un regard de regret vers la fenêtre mais tout en sachant qu’il ne pouvait se trouver là si Mademoiselle Sirka entrait dans la pièce. Cela ne se faisait tout simplement pas, il n’était qu’un employé, pas un invité. Il baissa humblement la tête, se plongeant dans ses pensées, en attendant patiemment la jeune femme.
Et Fallen, silencieuse, se coucha à ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-geshaku.darkbb.com
Mademoiselle Sirka
Admin et directrice de Jordan College
avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : Directrice de St Sophia
Nom du Deamon : Ewaens
Forme définitif-Préféré : Corneille noire
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Attente   Lun 28 Aoû - 2:08

~¤~

20h05, c’est l’heure qu’il était lorsque Andréa se trouva devant la porte close de son propre bureau…Celui qui allait la servir se trouvait sans doute déjà la l’intérieur…Sans doute oui, un domestique tel que lui, sélectionné avec soin ne pouvait être en retard…Jewel, Monsieur Jewel pour être précis, son prénom lui échappait, elle l’avait uniquement survolé, se n’était pas un détail important non ? Dés son premier jour la jeune directrice avait avec méticulosité lut et relut divers dossiers de domestiques postulants pour un poste si prestigieux…Majordome privé de la nouvelle jeune directrice de Jordan, certes le caractère de la demoiselle semblait sec mais elle n’en était pas moins une personne plus que recommandable, de plus l’établissement était beau et le confort pour ses hauts dignitaires y était vaste. Voici les diverses raison ayant menées tant de paperasse supplémentaire sur le bureau pourtant organisé de Mademoiselle Sirka.

Elle l’avait choisi lui pour plusieurs raisons pouvant paraître absurdes pour certains, pas pour elle…Elle ne voulait qu’il est trop d’expérience, non…C’est ce genre de domestique qui cancanent à tord ou a travers car bien entendu leur nouveau patron est toujours moins chic, moins digne que leur ancien…Andréa ne voulait pas non plus une femme, y avait-il pire commère qu’une dame de compagnie ? Seul détail pouvant la déranger quelque peu fut qu’il soit trop âgé…Ou peut-être pas assez…Bref, trêve de rêveries, Andréa était déjà assez en retard pour ne pas en rajouter en se permettant d’atermoyer devant cette porte ni grande ni petite sculptée avec un goût certain certes quoi que peut-être quelques peu vieillot…Le charme de Jordan en somme.

Elle poussa la porte une mains abaissant la poigné d’argent, l’autre poussant délicatement le battant, c’est ainsi qu’elle apparut dans la pièce, son deamon aussi sombre que son regard sur l’épaule, c’est ainsi que pour la première fois elle vit celui qui d’après la coutume allez la servire jusqu'à ses vieux jours, un homme dont elle n’avait même pas eu la décence de retenir le prénom…Détail qui pourtant bien insignifiant la dérangea, elle qui ne tolérait pas l’erreur, ses erreurs.

« Monsieur Jewel, Bonjour et bienvenue en ces lieux. »

Les mots comme d’ordinaire glissaient de sa bouche d’une manière fluide, raffinée ; manière plaisante à l’oreille de ceux qui les reçoivent. Elle s’avança de façon à se positionner derrière son bureau face à l’homme qu’elle pris garde de ne pas dévisager…Lui aussi était jeune, lui aussi était beau. Andréa ne le quitta pas des yeux, plongeant son regard dans le sien, il n’était pas polie de s’adresser à quelqu’un en regardant dans une autre direction…Lui indiquant le siège ornait de petits cousins rouge foncé ainsi que de dorure elle ajouta :

« Vous pouvez vous asseoir… »

A vrai dire elle ne savait pas vraiment ce qu’il était correcte de dire à un domestique, bien sûre elle en avait eu mais uniquement dans son enfance, adolescence, époque ou l’on ne porte pas d’importance à ce que l’on dit…Elle resta debout attendant qu’il s’assoit pour en faire de même…L’éthique, encore et toujours. Malgré cela, malgré tout, elle aurait aimé ne pas être vêtu de la sorte…Ce chignon commençant à lui donner la migraine, cette robe qu’il devenait difficile de porter…Elle n’avait pas eu le temps de ce changer, de suite après avoir quittée la salle des repas Andréa était venue à son bureau pressée par son retard croissant de minute en minutes…Etait-il convenable de se hâter pour accueillir un membre du personnel ? Peu importe, elle portait donc toujours ces vêtement sévère ayant pour but d’impressionner les élèves pour forger leur respect, leur crainte ? C’était ainsi qu’il fallait être, il n’était donc plus et ceux depuis un temps qui n’avait de cesse de se rallonger, devenant de plus en plus pénible…Inlassablement…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Jewel
Majordome privé
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26 ans
Nom du Deamon : Fallen
Forme définitif-Préféré : Loup blanc
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: Attente   Mar 29 Aoû - 11:47

Lorsque la jeune femme entra dans le bureau, Ethan se retourna légèrement. Il la regarda un instant, sans aucune agressivité ni quelque autre sentiment avant de s’incliner légèrement devant celle qu’il aurait désormais pour employeur. Cependant, malgré son manque apparent de manque de réaction, la curiosité le titillait tout de même depuis son arrivée. A quoi pouvait donc bien ressembler cette femme qui menait d’une main de maître, avec l’aide de son frère, ce prestigieux établissement ? Elle semblait très discrète et avant cet entretien, jamais encore il n’avait eu l’occasion de croiser cette dame, qui semblait d’ailleurs assez mal à l’aise dans sa tenue tirée à quatre épingles.

Il s’en amusa un instant, devant son manque de contrôle par rapport justement à sa gêne vestimentaire. Mais, il la comprenait. Sûrement bien plus qu’elle ne l’entendait. Tous deux n’étaient pas exactement du même milieu, mademoiselle Sirka venant d’un groupe beaucoup plus haut et fermé que celui dans lequel était né Ethan, une simple haute bourgeoisie. Cependant, très vite on l’avait habitué à se tenir aussi droit et fière que les nobles, et lui avait toujours haï cet horrible snobisme. Il n’avait pas besoin de paraître plus qu’il ne l’était, il trouvait que cela le rendait encore plus ridicule et miséreux aux yeux de ces gens auxquels on lui demandait de ressembler. Mais il avait tout de même appris à se tenir bien, et à être impeccablement habillé, en toute circonstance.

Aussi aurait-on donc pu s’étonner de le voir ainsi vêtu devant celle qui comptait le prendre à son service. Il s’était mis à l’aise, imperceptiblement peut-être, mais il n’était pas aussi impeccablement habillé qu’on aurait bien pu le penser. Ses vêtements étaient incroyablement propres, sans tâches aucunes, et ni froissés outre mesure. Les plis de son pantalon étaient impeccables, et un mouchoir aussi immaculé que sa chemise pendait avec classe de la poche avant de sa veste. Mais c’est sa chemise justement, que l’on devait mieux regarder, car si l’on s’approchait convenablement, on pouvait facilement voir, dépassant d’a peine quelque millimètre sous sa veste, une bande de tissu blanche. Il n’avait pas rentré sa chemise dans son pantalon. Il savait que si quelqu’un de as famille l’avait vu, Oh malheur, il se serait fait, comme bien des fois, exagérément battu. Mais oh diable la famille, à présent qu’elle pouvait le laisser en paix, il faisait tout pour qu’au fond, on voie bien qu’il se fichait éperdument de tous leurs prétendus bons conseils.

Lorsque la jeune femme lui proposa de s’asseoir, il déclina poliment l’invitation en inclinant légèrement la tête. Il n’était pas un invité, son majordome n’avait en aucun cas le droit de s’installer ainsi devant son employeur. Malgré ses quelques accès de rébellion, il avait toujours considéré le respect dû à ceux qui l’engageaient.

<< Ce ne sera pas nécessaire mademoiselle >>

Il releva la tête, sans un sourire et se tint droit, digne. Il se dit ironiquement qu’il était ici peut-être en train de renier tous ses principes. Pfff, mais quelle importance. Le daemon à ses pieds releva brusquement la tête, en direction de la corneille, et la fixa un moment, sans animosité aucune. Puis, doucement, elle reposa sa tête sur ses pattes avant, s’assoupissant de nouveau.

<< Qu’attendez vous de moi, pour commencer >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuki-no-geshaku.darkbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attente   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un retour après une lune d'attente | Pv Nuage Mystérieux et Étoile de Caresse | - The End -
» Kairos Nagao [ En attente d'une validation ]
» Longue attente [Privé WP]
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Attente de diagnostic ... [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~Mondes Parallèles~° :: Oxford :: Jordan Collège :: Salles Intérieur. :: Bureau de Monsieur et Mademoiselle Sirka.-
Sauter vers: