Nous promettons selon nos espérances, et nous tenons selon nos craintes.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionRèglement

Partagez | 
 

 S'occupe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mr Valentin Sirka
Admin et co-directeur de Jordan Collège
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 23 ans.
Nom du Deamon : Mizuikara.
Forme définitif-Préféré : Mésange Bleue.
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: S'occupe.   Ven 18 Aoû - 20:23

Valentin arriva dans cette pièce. Il s'avait ce qu'il allait faire et se dirigea directement vers le piano à queue noir qui reflétait les meubles de la salle. Le jeune homme releva le couvercle avec précotion, s'assis sur le siège assortit à l'instrument, retroussa les manches de sa chemise, deserra le noeud de sa cravatte posa ses doigts sur le clavier et carresa doucement les touches noir et blanches avant de faire un premier accord, qui commençait un morceau. Les notes s'enchaînaient créant une mélodie connu. Les doigts du co-directeur se déplaçaient sur les touches de couleur. Les yeux fermés, Valentin continua de jouer puis termina le morceau, sans aucune bavure, sans aucune fausse note.

"La Lettre à Elise. Très beau morceau."

Il réouvrit ses yeux et tourna la tête piur voir Mizuikara qui était toujours sur son épaule. Il posa ensuite son idex sur la petite tête de la mésange et le laissa glisser jusque sous le ventre du deamon .

"Oui, je l'aprécit."

Les yeux verts de Valentin étaient fixés dans son propre regard qui se reflettait sur le piano.
Après avoir replacé ses deux mains sur le clavier, le jeune homme entama un autre morceau et ferma de nouveau les yeux laissant ses doigts se balader sur le piano.
Il aimait le contacte froid des touches, le son doux et mélodieux qui sortait de l'instrument. Même s'il n'avait pas toujours aimé cet art, il l'aimait à présent et ne pouvait pratiquement plus sans passer...
Mizuikara l'écoutait jouer, elle restait silencieuse, elle savait que si elle le dérangeait maintenant, il se vexerait un peut, mais la pardonerait, de toute façon. Enfin, ele aimait cette musique, elle aimait ce que jouait son humain et donc c'était avec plaisir qu'elle l'écoutait, sans faire de bruit...

_________________
Deamon ~~~> Mizuikara
Forme ~~~~>Mésange Bleue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mademoiselle Sirka
Admin et directrice de Jordan College
avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : Directrice de St Sophia
Nom du Deamon : Ewaens
Forme définitif-Préféré : Corneille noire
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Ven 18 Aoû - 22:27

~¤~


Un son mélodieux résonna agréablement dans les couloirs du personnel, un son reconnaissable entre tous, celle des mains de Valentin exerçant leur art sur un piano au son pur. La corneille noire jusqu'à présent perchée sur le bord de la fenêtre à observer le labeur accomplit par sa maîtresse avec comme d’ordinaire un sérieux, un calme à toute épreuve se sentait lasse, tout cela était si morne. Si les oiseaux pouvaient soupirés elle l’aurait fait.

Andréa droite face à son bureau maniait son porte plume avec la plus grande délicatesse, le plus grand calme. Peu importe que ce soit pour de la simple paperasse, la directrice du prestigieux college était constamment soignée…Elle le devait. Sentant la lassitude de son deamon qui ne faisait que l’observer, elle ou le paysage elle tourna son regard vers lui…Regard lui indiquant qu’il pouvait aller parcourir les nuages sans elle. Sans réticence mais avec gratitude, la corneille sombre s’exécuta…Tel un souffle noir du vent, rapide et gracieuse il s’éleva sous le regard discret et envieux de son humaine. Regard qui rapidement se remit au travail…

Ewaen, le deamon à la fière allure disposant de la même présence que son âme semblable Andréa, ne pouvait pas s’élever ni aller très loin…Peu importe, il se positionna sur le rebord de la fenêtre voisine en un battement d’aille, celle ci étant ouverte. Le jeune frère de sa digne humaine jouait…A merveille d’ailleurs, d’un instrument qui avec l’aide de ses talents semblait vivants. Cet être silencieux et semblant si doux avait toujours intrigué le deamon ayant pour habitude d’analyser ce qui se trouvait proche de lui, d’elle…Sa seconde moitié d’âme. Il savait qu’il en était de même pour Andréa qui pourtant plaidait l’indifférence. Elle ressentait un certain remord de l’avoir laissé sous l’emprise parental…Enfin bon, comme elle le dirait il est inutile de regretter des fait passé lorsqu’il y a tant à faire avec le présent pour réparer l’avenir.

Le deamon aux ailes noirs ne savait pas vraiment comme s’adresser au jeune homme, de plus il ne voulait pas l’interrompt, il se tût donc fixant ses doigts et écoutant avec délectation, sereinetée ce morceau semblant issus d’un léger songe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Valentin Sirka
Admin et co-directeur de Jordan Collège
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 23 ans.
Nom du Deamon : Mizuikara.
Forme définitif-Préféré : Mésange Bleue.
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Sam 19 Aoû - 10:51

Pour une fois, Valentin n'entendit pas les battement des ailes qui annonçait l'arrivé de la corneille, seule, sans son humaine. Il ne l'entendit pas, il était trop concentré et c'était pareil à chaque fois qu'il jouait. Seul une voix claire pouvait le faire sortir de ses pensés, de sa consentration. Telement concentré, même, que l'on pouvait voir quelques goûtes de sueur perler sur son frond presque froncé. Ses doigts accéléraient, ses mains se croisaient, l'une allait appuyé sur une touche en passant par dessus l'autre qui jouait des accord. La mélodie s'accélérait aussi, on entendait des crescendo, des notes vrillées. Jouant Forte, quand il le fallait, jouant Piano quand celà changeait. Il connaisait la particion par coeur, la moindre accentuation sur une note présise, le moindre crescendo, tout. Le papier était imprimé dans sa tête et il voyait parfaitement la partition, enchaînant le morceau, n'oubliant pas les réprises ni même les misérables secondes de silence. Il jouait en mettant tout ce qu'il savait. Même son pied, se baladait sur les trois pédales doré.
Maintenant qu'il pouvait jouer des morceaux si complexe, à chaque fois, il se rapellait la la première fois qu'il avait touché un piano, celui qui était chez lui, dans le manoir des Sirka, celui sur lequel il avait apris à jouer, s'énervant par fois sur lui même pour ne pas arrivé à jouer le morceau sans bavur, sans faute.
D'ailleur il sourit à se souvenir mais ne se déconcentra pas pour autant. Ses yeux restèrent fermés jusqu'a la fin, jusqu'a ce que le dernier accord eut fini de résonné, jusqu'a ce qu'il eut posé ses de mains sur ses genoux et qu'il eut retir son pied de la pédale. Maintenant et seulement maintenant il ouvrit les yeux. Porta une main à sa poche de chemise et en sortit un mouchoir rouge dont il se servit pour s'épencher le frond.
Il n'avait toujours pas remarqué Ewaen, il ne l'avait pas entendu, ni vu d'ailleur.
Même Mizuikara ne l'avait pas aperçu pourtant, d'habitude, elle resentatait sa présence, ce deamon, tout comme Andréa, l'intriguait, elle l'enviait aussi, un oiseau noir, il était crain, par les oiseau plus petit, c'était un charognard, un oiseaux qui vollait dans les nids, elle en avait peur mais là, elle ne l'avait pas vu, elle était resté sur l'épaule de Valentin et n'avait pas cessé de l'écouté et de le regarder...

_________________
Deamon ~~~> Mizuikara
Forme ~~~~>Mésange Bleue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mademoiselle Sirka
Admin et directrice de Jordan College
avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : Directrice de St Sophia
Nom du Deamon : Ewaens
Forme définitif-Préféré : Corneille noire
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Sam 19 Aoû - 15:08

~¤~


Le morceau s’était achevé sans qu’aucun des deux, humain et deamon, n’est décelé la présence d’Ewaen…Peu l’importait, il n’allait pas s’offusquait pour cela, être discret était son but après tout. Dorénavant il n’avait pu de raison de rester sur ce bord de fenêtre à observer le jeune homme, pourtant il le fit…

*Ne reste pas dans l’ombre comme le ferait un fourbe.*

Oui Andréa comme d’ordinaire avait raison, c’est donc en un battement d’aile que l’oiseau discret de taille et imposant par les ténèbres de ses ailes pénétra dans la pièce pour se positionner sur le piano maintenant obstinément muet. Un deamon n’était pas supposé engager une conversation avec un humain autre que le sien mais Andréa l’y autorisait tout de même. Valentin était après tout son frère et ceux même si leurs conversations n’avaient jamais rien eu de fraternel ni même affectueux…Non, ils étaient juste courtois l’un envers l’autre…Quand Andréa ne se montrait pas autoritaire tout du moins.

« Vous jouez merveilleusement bien. »

Ewaen ne savait cependant s’il devait le tutoyer ou le vouvoyer chose commune dans les familles anglaise…Dans le doute il opta pour la formule la plus polie. Il n’avait jamais vraiment prêté attention à la manière dont son humaine avait recours pour dialoguer avec son cadet. Cette situation, cette relation envers sœur et frère peinait quelque peu le deamon qui savait qu’ils devaient tout deux pourtant avoir besoin de soutient mutuel. Il savait aussi que cette situation n’avait pour origine que le comportement d’Andréa.

Depuis le premier jour ou pour la première fois elle s’était confronté avec son frère, jour ou ils héritèrent tout deux de l’école elle s’était montré stricte, distante et froide…Valentin d’un naturel timide n’avait sans doute pas cherché à insister et leur rapport s’était au fil du temps de plus en plus effiloché…Disloqué tel un papier fin immergés dans l’eau qui s’assouplie, se déchire, disparaît…

Andréa n’était pas indifférente aux sentiment de son deamon, car en quelque sorte ils étaient les siens aussi. Oui, ça ne lui aurait pas déplut d’être plus soudé avec Valentin cependant se n’était pas chose si aisé pour elle qui avait tellement à faire qu’elle en trouvait pas le temps de remédier à la situation, ce college l’avait rendu amer, de se faite elle ne se sentait pas vraiment digne de son frère qui lui, malgré l’adversité n’avait rien changé à sa façon d’être. De plus comment pouvait-elle espéré une quelconque attention positif de sa part après la manière dont elle le traitait.

Des pas décidés se firent entendre dans le couloir, tout du moins il n’était audibles seulement pour une oreille expérimentée, des pas qui devant la porte semblèrent hésiter. Finalement trois goût de distant frappé gracieusement se firent entendre. La directrice, sans son chignon lui compressant la tête, sans son aspect si rigide qu’elle portait d’ordinaire se présenta dans l’encadrement de la porte. Elle n’avait pas une de ses robes ternes la voilant des épaules au pieds, non elle portait un simple pantalon noir sanglant sa taille fine dans lequel était soigneusement placé une chemise de soie blanche s’ornant de quelques boucles brunes légèrement ondulés, léger tout simplement.

Oui à cet instant elle faisait bien plus jeune, l’on n’aurait pas reconnue la femme sévère se trouvant quelques instant plutôt sur le haut de ses escalier de bois sculpté. A son apparition la corneille déploya ses longue ailes noires pour dans un élan aller se poser sur sa chétif épaule qui déjà devait tant supporter. Elle entra sans un regard pour son jeune frère puis ferma délicatement la porte pour finalement porter ses yeux aussi sombre que les plumes de son deamon sur Valentin. Regard se mariant parfaitement avec son pendentif orné d’une pierre d’opale, Regard qui n’avait en cet instant rien de dur, tout comme rien de vraiment doux…Juste neutre, apaisant ornait d’une petit étincelle, comme une étoile dans un ciel ombragé.

« Je ne peux contredire Ewaen sur l’existence de votre talent… »

Elle était venue sans aucune raison valable, elle ne voulu cependant pas le laisser paraître…Si cela aurait était convenable elle aurait soupiré, mais ça ne l’était pas…Elle se retint donc pour enchaîner sur une voix moins autoritaire qu’à l’accoutumé. Cela devait faire seulement quelques semaines qu’il avait pris position des lieux…Deux peut-être, un temps qui lui avait semblé une éternité, un temps qui devait avoir eu l’air d’autant plus long pour Valentin.

« Vous êtes vous bien installé ? »

Il est vrai que les dortoir réservés aux étudiants n’avaient rien de bien luxueux cependant ceux des dirigeants, des érudits n’étaient que splendeur et étalage sans doute inutile de somptuosité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Valentin Sirka
Admin et co-directeur de Jordan Collège
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 23 ans.
Nom du Deamon : Mizuikara.
Forme définitif-Préféré : Mésange Bleue.
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Sam 19 Aoû - 16:57

Cette fois, il les avaient entendu, les ailes battres pour porter l'oiseau sur le piano. Valentin l'observa un instant. S'était le deamon de sa soeur, aucun doute la dessus. L'animal le complimenta et Valentin inclina légèrement la tête vers lui, tout en lui souriant.

"Merci."

Réponse simple mais sincère et reconnaisante.
Alors comme ça, il avait eut un publique mais n'avait pas été capable de le remarquer. Il était déscidément trop concentré, il faillait qu'il se détende plus, pour jouer encore mieu, pour avoir les doigts ne serai-ce qu'un petit peu moins rigides. Certes celà ne se voyait pas du tout, mais le jeune homme savait qu'il pourrait déplacer ses doigts avec encore plus d'agilités et de vélocité s'il serai moins concentré sur la partition dans sa tête que sur tout ce qui se passait, même à l'exterrieur.
Les bruits de pas au loins le fit sortir de ses réflexions, il continuait de fixer Ewaen, mais pas d'un regard loud et persant, un regard doux, son regard pétillant et sympatique, pas effrayant du tout...
Les pas ralentir arrivé devant la porte. Trois coups résonèrent, la porte s'ouvri et se referma.
Adréa était entré. Jamais Valentin ne l'avait vu vêtut ainsi. Elle était si jeune, elle aussi. Mais elle parraîsait si stricte et tellement plus âgé dans sa tenue de directrice.
Cette tenue apeurait moins le petit fère. Elle était plus belle et plus naturelle, surtout.
A son arrivé, il s'était levé, avait refermé le couvercle qui protégeait les touche de l'instrument l'avait carrésé du bout des doigts puis avait délicatement poussé le siège pour le raproché du piano. après quoi, il remit correctement sa cravate dont il avait déséré le noeud avant de commencer à jouer puis se tourna enfin vers sa soeur qui l'avait complimenté, elle aussi.


"Merci encore."

D'un pas lent et naturel, il se raprocha d'Andréa, lui déposa un légé baisé sur sa joue puis se recula. Il n'avait aucune idée de la réaction qu'elle allait avoir mais depusi le temps qu'il avait envis d'embrasser sa soeur...Lui qui n'avait jamais voulu comprendre pourquoi ils avaient été éloigné, pourquoi jamais il n'avait put se parlé ou jouer ensemble...
en tout cas, rien ne laissait paraître qu'il pouvait redouté sa réaction, ni qu'il aurait voulu avoir sa soeur a ses côté avant et d'en d'autre circonstance.
gamin, il l'observait quitter le manoir pour aller il ne savait où puis revenir. Lui il ne pouvait pas partir comme il voulait, il était toujours accompagné, toujours...
Mais maintenant il était seul avec sa soeur. Il savait qu'il ne pourrait jamais ratrapé le temps perdu mais il ne voulait pas y croire, il restait encore du temps à vivre...


"Oui, je me suis très bien installé. Et vous? Votre chambre vous convient-elle?"

Vous...celà marquait encore plus la distance qu'il y avait entre les deux. Mais de toute façon, ce seraient-ils tutoyé même s'il se sera connus avant?
Quand à Mizuikara, elle n'avait toujours pas bougée, elle était resté sur l'épaule de Valentin retant muette avec tout autre personne qui sa moitié.

_________________
Deamon ~~~> Mizuikara
Forme ~~~~>Mésange Bleue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mademoiselle Sirka
Admin et directrice de Jordan College
avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : Directrice de St Sophia
Nom du Deamon : Ewaens
Forme définitif-Préféré : Corneille noire
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Sam 19 Aoû - 20:01

Andréa observa le petit rituel de Valentin…Il s’était levé, fermer le piano, rajuster sa cravate, tant de chose pour… ? Pourquoi ? La jeune directrice l’impressionné t-il autant, la redoutait-il autant…A cette pensé Andréa ne peu réprimer une triste expression non pas de regrets mais…Si, il s’agissait bien là de regrets celui de l’avoir traité avec indifférence et dureté jusqu'à présent…Certes, mais dorénavant l’avenir était devant elle, le stresse et l’angoisse dû à leur héritage se dissipait un peu en son esprit. Cela ne signifiait cependant pas qu’elle se transformerait en grande sœur modèle, non elle ne l’avait jamais été et elle se devait de rester autoritaire aux yeux des élèves…Comment pourrait-elle imposer le respect sinon ? Jordan était de réputation une école stricte depuis son commencement, elle n’avait pas le droit de changer cela…

Ewan quand à lui était satisfait du court moment qu’il avait passé avec Valentin, il était parfaitement éduqué, l’impression qu’il avait fait au deamon était entièrement positif…Positivité qui se refléta dans le cœur d’Andréa. Le jeune homme la remercia…Ce n’était pas nécessaire mais l’étique l’indiquait. Il vint ensuite déposait un baiser sur ses joues froide de sa bouche chaude. Andréa n’en fut pas embarrassée ni même choquée, pourtant elle rougit. C’était étonnant…Elle se trouva honteuse, elle qui il a quelques instant l’avait ridiculisé devant les élèves, il qui pourtant n’en était pas rancunier…

Elle se rendit compte qu’a par son apparence douce et calme elle ne connaissait rien de lui. Au manoir des Sirka déjà lorsqu’elle le croissait dans les long couloirs elle ne lui avait jamais rien donné mis à part quelque regard dédaigneux. Oui car a chaque fois qu’elle le croisait il était accompagné d’une jeune gouvernante douce et aimable tandis qu’Andréa elle suite à son comportement incontrôlable se trouvait avec une vieille femme, « mercenaire » comme l’aurait décrit l’enfant qui n’avait de cesse de la gronder suite à ses nombreuse fugues d’une journée.

Lors des dîner dit « familial » leur mère invitant toujours une amie différente n’avait de cesse de divulguer quelques juteux ragots sur leurs voisine, l’amie invité précédemment d’ordinaire…Ceci, toutes ses paroles ne laissait guère de place pour que les enfants escompte s’escrimer…Non tout deux situé à chaque bout de table par « précaution » n’avait qu’a se taire le regard rivés sur leur assiette. Chacun ayant plus important à penser qu’a celui se trouvant à l’autre bout et qui pourtant se trouvait dans la même situation.

« Ne rien… Oui la chambre est spacieuse, tout comme la votre j’imagine.»

Non celle d’Andréa devait être plus luxueuse puisqu’il s’agissait de la chambre des précédents dirigeants, celle de Valentin était celle de leur bras droit…La jeune directrice n’avait plus rien à dire…Tout du moins elle hésitait, devait-elle lui présenter des excuses pour son comportement ?

*Je ne pense pas qu’il t’en veuille.*
*Il n’est pas nécessaire que quelqu’un m’en veuille pour que je m’aperçoivent d’un de mes mauvais agissement.*

Malgré cela, les excuse n’avait jamais vraiment était quelque chose de pratiqué par la jeune fille.

« Valentin… »

En son souvenir s’était la première fois que le prénom du jeune homme ne sortait de sa bouche…Etant enfant quand elle parlait de lui elle disait plutôt « fils à papa », et autre expression de se genre, cruauté enfantine, de toute manière elle parlait peu de lui. Pourquoi l’aurait-elle fait ?

« Je tenais à… »

*T’excuser ? *

Le deamon même conscient des bonnes intentions de son humaine doutait qu’elle irait jusqu’au bout, ce n’était pas le moment de fléchir. Elle était trop fière pour s’excuser de quoi que se soit. Si elle n’avait pas fait régner l’ordre qui l’aurait fait ?

« …Vous dire que le dîner n’allait pas tarder à être servit. Je ne serais sans doute pas prête pour accueillir les élèves…Je ne peux pas les recevoir dans cette tenue, vous en conviendrez…Pourrez vous prendre les devant ? »

Cette interrogation sonna plus durement que les paroles la précédent. Si Valentin voulait une grande sœur aimante et attentionnée il devrait encore attendre…Encore, peut-être toujours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Valentin Sirka
Admin et co-directeur de Jordan Collège
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 23 ans.
Nom du Deamon : Mizuikara.
Forme définitif-Préféré : Mésange Bleue.
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Dim 20 Aoû - 11:00

Il regardait Andréa, discretement, il ne la dévisageait pas. Valentin remarqua qu'elle rougit, il le vit surtout parce qu'elle avait la peau clair, la peau blanche qui faisait clairement contraste avec ses yeux et ses cheveux qui eux étaient aussi sombre que les plumes de la corneille. Mais ses pommette reprirent vite leur blancheur habituelles.
Il ne lui en voulait pas, c'était certain, le passage dans le hall était oublier. Il n'en volait à persone, sauf peut être à son père, de les avoir laisser avec cette école sur le dos... Enfin, ce n'était pas de sa faute après tout, s'il était mort. Il ne s'était pas suicidé, c'était juste la maladie qui l'avait gagné. Pauvre homme. Lui qui aimait tant se travail de directeur l'avait laisser à ses deux enfants dont un pas très expérimenté et qui, malgré le fait d'avoir observé son père travailler, ne savait pas comment mener correctement sa tache de "bras droit", de co-directeur. Comment arriverait-il à trouver ce qu'il fallait faire? Comment pourrait-il se faire respecter alors qu'il se moque bien de l'être ? Toutes ses questions lui trotait dans la tête mais il ne trouvait pas les réponses. Qui pourrait les lui donné? Andréa, peut être? Mais aurrait-il seulement le courage de lui demander ? Peut être, à un moment donné...mais pas maintenant, en tout cas.
Sa soeur lui répondit, ce qui le fit sortir de ses pensés. Oui, c'était sûr que sa chambre devait être spacieuse, obligé, elle était la directrice, la dirigente.


"Oui, elle est bien, aussi."

A la suite, elle voulu dire quelque chose, mais elle semblait hésité. Elle commença mais elle ne termina pas sur ce qu'elle voulait vraiment dire, ça se voyait, ça s'entendait dans la tonalité de la voix. Enfin bon, de toute façon, Valentin n'allait pas insisté, il fit comme si rien ne l'avait quelque peu étoné, ce changement de ton, si brusque, si dur...
Alors il inclina légèrement la tête avant de répondre, toujours sur le même ton calme et posé.


"Bien entendu Mademoiselle."

Il jeta un rapide coup d'oeil sur l'horloge qui se trouvait dans un coin de la pièce avant d'ajouter:

"Je vais même y aller immédiatement."

Se qu'il fit, il rebaisa les manches de sa chemise, remit ses cheveux derrière ses oreilles puis ouvrit la porte qui était juste derrière la directrice.

"A plus tard, Andréa..."

Sur ses paroles, il sortit de la salle, referma la porte en silence et se mit à marcher en direction de la salle de repas.
Que pourrait-il dire? Il avait déjà une petite idée, mais rien de bien grand. Surtout, il avait peur de ne pas arrivé à se faire entendre, à ce que tous les élèves l'écoute et le prennent au sérieux...
La mésange prit une légère impulsion puis se mit à voletter aux côté de Valentin, toujours en silence.

_________________
Deamon ~~~> Mizuikara
Forme ~~~~>Mésange Bleue



Dernière édition par le Dim 20 Aoû - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mademoiselle Sirka
Admin et directrice de Jordan College
avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : Directrice de St Sophia
Nom du Deamon : Ewaens
Forme définitif-Préféré : Corneille noire
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: S'occupe.   Dim 20 Aoû - 15:10

Ils n’arriveraient pas à être naturel l’un envers l’autre…Pas de si tôt en tout les cas. N’est-ce pas chose normal pour gens professionnel… ? Chose pas si rare pour deux enfants bourgeois au comportement radicalement différent ? Sans doute oui…Valentin semblait faire de son mieux, mais cela serait-il utile ? Il était clair qu’Andréa devrait lui indiquer le démarche à suivre…Cependant lorsqu’elle faisait cela elle ne pouvait qu’être dure. Peu importe ils s’y feraient bien tout les deux, c’était leur vie dorénavant ils n’était pas en droit de la renier.

« Bien. »

Répondit-elle lorsque son jeune frère signala son départ imminent…Elle se demandait s’il réussirait à canaliser les étudiants…Oui, sans doute, c’était leur premier jour, ils seraient sans sûrement plus impressionnables…Quoi qu’il en soit Andréa ne tarderait pas…Même si elle en avait l’envie…

« Au revoir. »

Dit-elle sur un ton neutre regardant Valentin rajustant une nouvelle fois sa tenue…Ces gestes étaient significatif d’un certain stresse…Causé par sa sœur ou par la confrontation avec une masse de jeunes gens plus arrogants les un que les autres ? Des enfants qui n’allait pas hésiter à rapporter la moindre bavure des directeurs à leurs parents, parents qui la rumeurs colporteront de foyer en foyer faisant perdre de sa superbe à Jordan…Oui c’était ainsi l’aristocratie Anglaise.

Une fois Valentin ayant franchit la porte de chêne, bois précieux magnifiquement sculpté Andréa soupira et alla s’asseoir sur le petit banc se trouvant face au piano, rajustant quelques mèches luis parant le visage elle souleva le capot protégeant les touches blanche semblant d’ivoire…Peut-être en était-ce. Enlevant l’étoffe de tissu rouge elle les aperçut, ces simples rectangles à la couleur pure parsemés régulièrement de leurs semblable plus petit de la couleur inverse…Noir. Elle passa délicatement ses doigts sur ces bouts de pierre froide, les frôlant uniquement…Ne procurant aucun son…Jamais elle n’avait appris à jouer de se digne instrument…Elle se contentait parfois lorsqu’elle était punie d’écouter son frère jouer assise sur le bord de la fenêtre de sa chambre regardant Ewaen jouer parmi les nuages.

« Andréa, tu devrais aller te préparer.
-Oui…
-Si tu laisse Valentin il risque de paniquer, les étudiants peuvent s’en rendre compte…
-Sans doute, il faudra bien que ça arrive un jour, je ne pourrais pas toujours exécuter une tâches qu’il devrait manier. »


Sur ceux Andréa appuya sur une touche, ce geste engendra un son aigu léger…Puis sur une autre touche qui celle ci prodigua un son grave et inquiétant.

« Crois-tu qu’il m’apprendrais à jouer de cet instrument…La directrice d’un si prestigieuse endroit se doit d’être cultivée…De pouvoir tout faire.
-Tu n’es pas que la directrice de Jordan Andréa. »


Ne prêtant pas attention à la remarque de son deamon, le jeune femme se leva, remettant avec soin le tissu de velours avec la ferme attention de l’ôté de nouveau bientôt pour dévoiler à son esprit les mystères qu’un instrument si gracieux. Bien entendu en toute bonne enfant de bourgeoise elle avait appris, enfin on avait tenté de lui apprendre à jouer du violon…Instrument qu’elle maîtrisait plutôt bien, cependant ses cours furent suspendu la cause étant son comportement encore une fois, non elle ne méritait pas de maniait un si noble instrument. Soit, avant de partir elle griffonna une note sur un bout de papier blanc avec le porte plume de la salle :

« Valentin

J’aimerais quérir un peu de votre temps libre pour m’enseigner l’art du piano si cela ne vous contraint pas trop… »


Elle hésita un peu sur la formule qu’elle devait employer pour signer…Finalement elle opta pour « Mlle Sirka, votre sœur Andréa. » Comme l’avait signalé son deamon elle n’était pas seulement la directrice des lieux…Elle glissa la note dans sa poche contant la donner à son destinataire lors du repas d’accueil. Elle aurait pu la glisser entre le velours et le bois dans le piano, cependant elle ne désirait pas quelqu’un d’autre ne la trouve…C’est après avoir refermé le capot qu’elle partit de sa démarche assurée vers ses appartements suivit de son deamon pour changer de toilette.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S'occupe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'occupe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Humiliation précoce [PV Seiko]
» Membres du staff
» HAÏTI, UN PAYS OCCUPÉ
» vodou
» Voilà comment Sarkozy se préoccupe de notre sécurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°~Mondes Parallèles~° :: Oxford :: Jordan Collège :: Salles Intérieur. :: Salles reservées. :: Salle du personnel.-
Sauter vers: